Skip to content

Boule et Bill, le grand retour !

février 27, 2013

Incomabord chez Boule & Bill  !

L’expression « avoir une vie de chien », vous connaissez?

Eh bien, ce chien au pelage roux avait la pire vie qui puisse exister… et puis un jeune garçon avec la même couleur de poils (rouquin) lui a sauvé la vie, en le sortant de la SPA… C’est aujourd’hui même qu’est lancé sur grand écran le film Boule et Bill, réunissant Franck Dubosc, Marina Fois, et Charles Crombez, jeune garçon belge novice sur le grand écran, et sélectionné lors d’un casting.

Les dessous du tournage, raconté par Incomabord:

_ Les réalisateurs Franck Magnier et Alexandre Charlot n’ont pas souhaité faire un film avec des images de synthèse, mais au contraire faire appel aux « talents » d’un jeune chien. Mais ça n’est pas du tout antinomique avec le chien dans le BD… Le secret est d’avoir le bon chien qui correspond, de part ses qualités intellectuelles et physiques.

_ Celui choisi pour le film est tout à fait ciné-génique… Le but était d’obtenir sur commande ce que ferait un chien dans la vraie vie.

_ Bill l’éclair a suscité toutes les attentions de l’équipe de tournage, mais avant tout admirablement bien dressé par une seule et unique personne. Les deux acolytes du film ont d’emblée été fusionnels et amis…

incomabord.boule&bill

_ Cette adaptation cinématographique avec de vrais acteurs et un chien en chair et en os n’était pas au départ une priorité… l’idée est venue d’une envie des deux réalisateurs de mettre en scène un vrai chien dans un film, qui puisse plaire à une famille lambda. Ici, le caractère complice qui peut exister en tout être humain et animal est mis en lumière, et tourné en comédie humoristique en rappel à la fameuse bande dessinée…

_ Les deux jeunes réalisateurs avaient un point commun avant le tournage du film, celui de posséder un chien, et de partager des expériences similaires avec ces animaux de compagnie qu’ils ont observé durant des semaines, et rigolaient à imaginer  ce qu’ils pouvaient penser…

_ Ce qui leur tenait à coeur étai de recréer une trame narrative tout en conservant des gags et délires liés à la bande dessinée.

_ L’action s’est déroulée en 1976: choix délibéré car les deux réalisateurs avaient une dizaine d’années à cette époque, et la seconde raison était que les impressions de la BD lancées dans les années 70s était les plus emblématiques… et ont bercé l’enfance des deux jeunes hommes.

_ L’univers des 70s a été recréé, en accord avec le temps de la bande dessinée. La subtilité des détails, couleur et décors a permis de rester dans l’esprit de l’époque sans être dans la démesure et le ridicule…

L’équipe du film a eu la joie de voir la femme du créateur de la bande dessinée et le dessinateur actuel sur les plateaux de tournage. Incomabord garde un souvenir cocasse de l’amitié naissante entre les deux acolytes !

Publicités

From → Just For Fun

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :